SOCIÉTÉ/Enjeux et Défis de l’Education Citoyenne en République de Guinée vue par l’ONG OGC

Conakry le 21 mai 2018 : Une nouvelle plateforme non gouvernementale dénommée OGC Organisation Guinéenne de la Citoyenneté a tenu une conférence de presse ce lundi.

C’est suite à l’obtention d’un récépissé d’un an de validité (24 avril 2018 au 24 avril 2019) que cette ONG  pour faire valoir ses preuves a tenu à dévoiler son plan d’action dans la période impartie.

Ce présentant comme une organisation apolitique à but non lucratif ; elle s’inscrit dans la vision du gouvernement en matières de défis et de perspectives pour la promotion de la citoyenneté en république de Guinée. L’instabilité sociopolitique en Guinée ayant entraînée des victimes et des dégâts matériels considérables  dû à l’incivisme et au non-respect des engagements des uns et  des autres ( gouvernement et acteurs politiques) reste le leitmotiv de ces jeunes qui disent-ils : « conscients et responsables pour le développement de notre pays, avions décidé de la création cette organisation citoyenne ayant essentiellement pour vocation, l’éducation citoyenne des populations et favoriser l’implication des partis politiques dans l’éducation citoyenne de leurs militants comme le prévoit la constitution guinéenne ».

Cette sortie médiatique permet une communication par voie de presse ; l’information par des meetings accompagnés par des séances d’animations artistiques dans la ville de Conakry et à l’intérieur du pays. Il s’agira entre autres : la promotion de la culture citoyenne ; contribuer à l’éducation citoyenne des populations ; défendre les droits humains ; faire la promotion de la bonne gouvernance.

Les objectifs spécifiques à court et moyen terme pour les actions de l’organisation sont les suivants :

  • Renforcer les connaissances de 2000 personnes sur les droits et devoirs d’un citoyen afin qu’elles développent des actions citoyennes au niveau local ;
  • Favoriser l’implication de 120 partis politiques dans l’éducation citoyenne de leurs militants par la vulgarisation du contenu de la constitution dans les langues locales ;
  • Renforcer les capacités des nouveaux conseillers communaux sur les 32 compétences du code des collectivités, afin de favoriser la bonne gouvernance au niveau local.

La société civile guinéenne se distingue tant par la qualité de sa superstructure que des thèmes abordés dans son ensemble, tous œuvrant pour la bonne marche et l’édification d’une société démocratique prenant en compte les aspirations de tous.

Faudrait-il une fois de plus que ces organisations qui se créent ne perdent pas de vue leur objectif premier, pour ne pas être à la solde de nos dirigeants et des acteurs politiques assoiffés du pouvoir et d’intérêts égoïstes.

Lamine Touré Directeur de Publication www.dspguinée.org

Tel: 620 78 11 32