Revue partielle de performance des Services douaniers :

Les Directeurs régionaux et Directeurs centraux des Douanes ont tenu leur réunion trimestrielle ce Mercredi 5 avril 2017 à Conakry. Cet événement important,  est passé inaperçu et non traité par l’actualité. Votre rédaction revient sur cette activité.

Les recettes douanières demeurent une importante source de financement public, pour l’Etat guinéen.  L’efficacité de la douane en matière de mobilisation des recettes est sujette à caution. Car la difficulté réside dans le contrôle des frontières souvent poreuses. Mais aussi, la corruption au sein de l’administration douanière, qui est un véritable fléau qui réduit le coût des recettes potentielles.

La signature de contrat de performance semble être les engagements qui lient le Ministère du Budget à la Direction des Douanes. A l’occasion de la Revue partielle de performance des Services douaniers, le Ministre du Budget s’est réjoui du respect des engagements du contrat de performance signé et qui prévoit entre autres la revue trimestrielle des performances des différents services douaniers. Justement,  au titre de ce premier trimestre de 2017, le taux de mobilisation des recettes publiques est de 103%.

L’objectif de notre article est d’apprécier l’optimalité des contrats de performances. L’on sait que l’amélioration des recettes douanières à un coût, qui porte sur la détérioration du flux de l’importation et de l’exportation.

Reste à se poser les questions suivantes :

  • Cette performance des services douaniers dans la mobilisation des recettes, pour ce premier trimestre 2017, s’appuie sur quoi ?
  • Quel a été le coût pour les Opérateurs économiques ?
  • Comparativement, quel est le taux de mobilisation historique à battre ?
  • Quel est le montant exact au titre du premier trimestre 2017, pour favoriser une comparaison avec celui du deuxième trimestre ?
  • Quelle est la part non déclarée par les services des douanes?

Signé : L.T