POINT DE PRESSE / CENI : DISTRIBUTION DES CARTES D’ELECTEURS ET GESTION DES CANDIDATURES

Jeudi le 04 janvier 2018 : L’une des salles de conférence du siège de la Commission Nationale Electorale Indépendante (CENI) a servi de cadre aujourd’hui à un point de presse sur l’évolution et l’état actuel du chronogramme, devant aboutir aux consultations communales du 04 février 2018.

Ce point de presse a été tenu par le porte-parole de l’institution en la personne de monsieur Francis Kpa Koulémou, entouré d’autres cadres de ladite institution.

Il est de coutume pour la CENI, à la fin de chaque grande opération d’informer l’opinion nationale et internationale sur le déroulement de ses activités. Ainsi à la suite de la dernière communication une mission avait été effectué courant novembre-décembre passé, ou il était question d’harmoniser, mettre à jour la cartographie des bureaux de vote, pour être en phase avec les nouvelles dispositions du code électoral révisé notamment, les dispositions de l’article 65, qui demandent à la CENI de mettre tous les électeurs au plus près de leurs bureaux de votes, 5 km au maximum pour les électeurs en milieu rural et 2 km au maximum pour les électeurs en milieu urbain.

Pour monsieur Koulemou : « le travail a été fait sur le terrain et toutes les données ont été remontées et cela a permis à la CENI de procéder à une certaine opération ayant abouti aujourd’hui à l’impression des cartes d’électeurs. »

Selon lui, son intervention portera sur deux points essentiels :

A – L’opération de distribution des cartes d’électeurs :

La CENI après concertation et réunion de la plénière tient à informer l’opinion nationale et internationale de l’achèvement de l’impression des cartes d’électeurs, le conditionnement est effectué et l’acheminement terminé. Ce qui est à comprendre c’est qu’habituellement la CENI n’a jamais distribuer les cartes d’électeurs pendant les 30 jours impartis et inscrits dans les textes de lois et cette fois ci elle a tenu à respecter ce délai de distribution dans son chronogramme. Cette opération suppose que les cartes sont déjà imprimées à la suite des travaux liés à la cartographie ; et le conditionnement est suivi de prés et tous les commissaires missionnaires, parrains des différents ont été invités à observer ce conditionnement fait par bureau de vote, par secteur, par quartier, par sous-préfecture. C’est grâce à ce travail aujourd’hui que toutes les localités sont pourvues et pré positionnées en matière de cartes d’électeurs.

Depuis la date d’hier du 3 janvier, la CENI a commencé les formations des membres des commissions de distribution des cartes d’électeurs ; mais en amont comme cela avait déjà été annoncé à la maison de la presse les 24 et 28 décembre ont connu la formation des formateurs qui devraient procéder la formation de ces commissions. Les formateurs ont été déployés le 31 décembre 2017 et la formation a effectivement démarrée sur toute l’étendue le 3 janvier 2018 ; c’est une formation en cascade et par groupe pédagogique donc par certains endroits dans les localités les plus vastes, nous avons trois groupes pédagogiques qui doivent être formés et dans d’autres ce sont deux groupes pédagogiques ; et cette formation s’achèvera définitivement le 5 janvier 2018. Le 6 janvier 2018 sera le lancement officiel de la distribution des cartes d’électeurs.

Ces élections étant purement locales c’est-à-dire ne concernant que l’intérieur du pays ; il faut noter par rapport à ces cartes d’électeurs les statistiques suivantes :

– Cartes imprimées : 5 861 385
– Commissions qui doivent procéder à la distribution des cartes : 2764
– Membres de commissions de distribution de ces cartes d’électeurs qui en train d’être formés soit 3 membres par commission qui sont choisis comme suit : un président représentant du démembrement de la CENI, un adjoint représentant de l’administration (sous-préfet, préfet, gouverneur), un représentant des collectivités qui sont désignés par les secrétaires généraux des différentes communes urbains et rurales de notre pays. Mais pour plus de transparence cette fois ci la CENI a ouvert ces commissions aux représentants des candidats à titre d’observateur.

Aujourd’hui des missions de supervision sont à pied d’œuvre pour s’assurer de la qualité de la formation, l’effectivité de la présence des différents membres des commissions mais aussi en invitant les candidats ou tête de liste ou leur mandataire de venir confirmer les listes selon leur convenance par rapport au logos.
B – La gestion des candidatures

Pour ces élections il y a 342 circonscriptions et chacune d’elle comporte une commission de gestion des candidatures, ainsi :

– Nombre total de listes déposées et validées : 1318
– Total de conseiller : 30 003
– Total de femmes : 7166
– Total de conseiller de 30 ans au plus : 3970
– Total de listes indépendantes : 102
– Total de listes de partis politiques : 1127
– Total de listes de coalition de partis politique : 108
– Total de circonscriptions sans listes : 0
– Total de circonscription avec une seule liste 5
– Total de circonscriptions avec deux listes : 74
– Total de circonscriptions avec trois listes : 93
– Total de circonscriptions avec plus de trois listes : 70

Cette déclinaison de statistique allant dans le sens de l’organisation des élections communales et communautaires porte à croire que la CENI techniquement est dans le timing pour ne pas manquer le rendez-vous du 04 février 2018.

Signé : Lamine TOURE, Directeur de Publication
Contact : 620 78 11 32