MINISTERE DES POSTES TELECOMMUNICATIONS ET DE L’ECONOMIE NUMÉRIQUE / ATELIER RÉGIONAL CEDEAO – CPEAO

CONAKRY, 16 NOVEMBRE 2017 : la salle de conférence du complexe hôtelier, Petit Bateau, a servi de cadre aujourd’hui pour le lancement de l’atelier régional CEDEAO-CPEAO qui s’étend sur deux jours sous l’égide du Ministre des P.T.E.N, Moustapha Mamy DIABY,  et avec l’appui de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT) et de la Poste Guinéenne respectivement représentés par, Mr Antigou Chérif et Mr Mohamed Lamine Diallo.

A cet atelier sont présents les organisateurs régionaux dans ce domaine à savoir, Mr Isains Barreto Da Rosa, chargé des télécommunications et des TIC de la CEDEAO, Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, présidente du conseil d’administration de la CPEAO, Mr Aka-Brou Louis Blaise secrétaire exécutif de la CPEAO (conférence des postes des Etats de l’Afrique de l’Ouest et le secrétaire général de l’Union Panafricaine des Postes Mr Younouss Djibrine.

Il faut savoir que c’est le 23 juin 2017, que le conseil des ministres de la CPEAO a adopté le PDSP (plan directeur des services postaux), au Niger à Niamey, invitant les Etats membres à s’en approprier et à mettre en œuvre les projets régionaux et nationaux qui y sont inscrits.

Le PDSP présente un ensemble de programmes et de projets régionaux et nationaux sur la base de leur domaine d’impact, de leurs détails de mise en œuvre et du montant et type de financement proposé. Il fournit par ailleurs, des informations sur les différentes modalités de financement disponibles pour la mise en place du PDSP, par exemple : l’assistance technique, les subventions etc. Le PDSP propose un mécanisme de coordination régionale.

Quant à la directive régionale pour la réforme et la régulation du secteur postal dans l’espace CEDEAO, elle consiste à concilier une libéralisation concertée, graduelle et maitrisée du marché postal dans l’espace CEDEAO, avec la garantie de la prestation durable et de qualité du service universel, et la viabilisation des opérateurs prestataires du service universel.

Somme toute, c’est dans le cadre de l’intégration que la zone de la CEDEAO, a su bien développé dans cet ensemble sous régional mais qui laisse aujourd’hui certains points d’ombre notamment dans la régulation des postes et télécommunications ; quand on sait aujourd’hui, que la poste contribue à,  l’inclusion financière et au rapprochement des peuples. C’est pourquoi le Ministre Moustapha Mamy Diaby, dira dans son discours de lancement des travaux de cet atelier que « Si vous voulez allez vite, allez seul ; et si vous voulez allez loin, allez dans un ensemble ».

L’objectif de cet atelier régional d’appropriation du PDSP et de la directive régionale sur la réforme et la régulation postale en Afrique de l’Ouest, est de permettre aux différents Etats de mettre les outils nécessaires à disposition de ces services et ensembles sous régionaux afin :

  • D’harmoniser les politiques postales
  • Développement des services postaux
  • Mise en place de règles similaires

Et le second défi qui est de faire face à la concurrence rude sous régionale et continentale.

L’occasion a été donné au Directeur Général de la Poste Guinéenne de se prêter à la question des journalistes présents pour la couverture de l’Evènement.

Ainsi, sur la question de savoir que peut gagner la poste guinéenne à l’issu de cet atelier régional ?

Mr Mohamed lamine Diallo, D.G POSTE, répond « permettez-moi d’exprimer toute la joie qui anime la poste guinéenne avec tout ce beau monde venant de partout à travers l’Afrique.  Nous n’avons pas reçu que le monde postal de la sous-région, il y en a qui sont venus de très loin pour témoigner leur amitié à la poste guinéenne.

Très longtemps la poste guinéenne a évolué en isolement et cela lui a valu toute sa léthargie qu’on cherche à soigner depuis un certain temps.

Aujourd’hui, on ne peut jamais gagner seul, nous faisons un métier qui représente un tout.  Les colis envoyés par la poste guinéenne n’ont de valeur, de qualité que si la poste du pays d’accueil fait sa partition de manière correcte jusqu’à arriver chez le destinataire final. C’est une chaine, dès l’instant que l’un des maillons est faible ou cassé, la qualité du service se ressent d’où par conséquent, il nous appartient nous autres de la poste guinéenne, capitalisant notre retard de faire un saut qualitatif vers l’avenir en prenant chez les autres ce qu’il y a de mieux tout en gagnant du temps qui soit contraire à celui qu’ils ont mis pour arriver là où ils sont.

Voilà l’intérêt que la poste guinéenne peut tirer !

Évoluer dans un ensemble bien soudé, bénéficier des apports, de l’expertise, de l’assistance des uns et des autres pour que nous aussi nous parvenions à rehausser le niveau de notre performance. »

Du 15, 16 et 17 Novembre 2017, l’Hôtel Petit Bateau, servira de cadre d’Echange, de Vulgarisation, d’Approche Pédagogique et Technique sur  « L’APPROPRIATION DU PLAN DIRECTEUR DES SERVICES POSTAUX ET DE LA DIRECTIVE REGIONALE SUR LA REFORME ET LA REGULATION POSTALE EN AFRIQUE DE L’OUEST » entre les spécialistes de la CEDEAO, CPEAO,  l’Union Postale Universelle, l’ARPT et la Poste Guinéenne.

Signé : Lamine Touré, Directeur de publication de www.dspguinee.org

Contact : 620 78 11 32