« L’AFRIQUE AIDE L’AFRIQUE » RENCONTRE AVEC DOMINIQUE A. VANGAH, CONCEPTEUR DU FINANCEMENT INNOVANT AFRICAIN INTELLIGENT

DSP : Bonjour Monsieur Dominique, aujourd’hui la direction du site d’information DSP GUINEE vient à votre rencontre pour vous faire connaitre des guinéens ; pouvez-vous, vous présentez à nos lecteurs

MR DOMINIQUE : Je suis très heureux que vous soyez venu vers moi,  je suis, Monsieur Dominique Vangah, concepteur de l’Afrique Aide l’Afrique,  qui est une opération de financement innovant pour combattre la pauvreté en Afrique.

Cela fait dix ans que nous nous battons avec ce concept et nous arrivons en Guinée, en espérant que les guinéens vont pouvoir profiter de ce concept et donner un petit coup de main à certaines Fondations ou ONG,  pour qu’elles puissent travailler de façon pérenne, sereine et concrète ici en Guinée.

DSP : Vous prévoyez à la date du 12 Octobre 2017, une conférence de Presse à la Maison de la Presse autour de vos activités futures, quel est l’Etat des préparatifs, et quelles sont vos attentes par rapport à cet évènement ?

MR DOMINIQUE : Effectivement,  j’ai choisi la date du 12 Octobre 2017, à venir pour inviter certains journalistes, afin, de leur expliquer ce qu’est le concept des trois A, « Afrique Aide Afrique ».  Ceci pour qu’ils s’imprègnent de ce concept, en prennent le relais afin, d’expliquer à toute la population guinéenne.

Moi, je suis ivoirien, et tout d’abord Africain. Je suis convaincu que les guinéens doivent se procurer ce concept, y adhérer et le faire pérenniser. Etant un concept Panafricain, je suis tenu par obligation de parcourir d’autres pays africains pour leur faire profiter de cette expérience.

Mon souhait est que les guinéens s’occupent de la guinée, comme ils l’ont toujours fait d’ailleurs, et c’est pour cela que je suis venu leur donner ce bébé pour qu’ils le fassent grandir à la guinéenne.

 

DSP : En quelques mots que veut dire ce concept : « l’Afrique aide l’’Afrique » ?

MR DOMINIQUE : le concept des 3A, « l’Afrique Aide l’Afrique » est un concept de financement innovant africain et intelligent. Il consiste à vendre des produits qui sont au niveau de notre groupe WASSA EDITION, spécialisé en Communication, Impression, Evènements et Stratégies Innovantes.

Il s’agit de prélever la somme de 1500 francs guinéens, sur chaque produit qu’on vend et de les remettre aux ONG et Fondations qui le méritent et qui ont des actions à mener dans le pays. Il est vrai que les malades se trouvent au sud alors que les médicaments sont au nord ; maintenant il s’agit pour nous de trouver des financements sud-sud, qu’on soit autonome et qu’on puisse travailler sereinement sans toujours avoir la main tendue pour quémander. Arrêtons de demander, travaillons, les africains sont intelligents.

DSP : Quelles sont les actions typiques que vous voulez innovez en guinée pour relever des fonds pour vos actions futures ?

MR DOMINIQUE : Ecouter en Guinée, j’ai eu un protocole d’accord avec la fondation PROSMI dont la Première Dame de la République,  Madame Djene Kaba Conde est la présidente.

Cette fondation, de par sa présidente a un programme pour la Guinée, et nous avec le concept « l’Afrique aide l’Afrique », nous avons décidé qu’elle soit bénéficiaire du don et qu’elle puisse faire son programme pour les guinéens ce qui est déjà bien.

Il y a aussi d’autres ONG qui ont des programmes intéressants qui peuvent aussi nous contacter.

Si les guinéens, sont conscients et pensent qu’avec autant de produits on peut aider la Guinée, alors ils peuvent développer ce concept qui pourrait permettre de faires des écoles, des centres de santé, des forages, en somme, tout ce qui est possible pour le développement.

Il faut savoir que l’Etat c’est nous, et si on est dans un mauvais état donc l’Etat sera mauvais alors allons y dans un bon état.

 

DSP : Quel message voulez-vous portez aux guinéens, surtout qu’il faut préciser que vous êtes Ivoirien, et vous avez choisi la Guinée pour vous exprimer dans vos activités ?

MR DOMINIQUE : Le concept existe depuis 2006, nous avons fait le Mali, le Togo, le Benin, la Cote d’Ivoire qui est mon pays. Nous avons refait le Togo dont nous revenons.

Et maintenant, nous sommes en Guinée, que nous pensons être un pays très particulier.

Après trois mois, que je suis en Guinée, j’aime l’esprit et la liberté d’esprit, parce que le guinéen n’a pas d’attache et la seule attache qu’il a c’est l’Afrique, donc foncièrement panafricain, chose qui est très bonne pour le concept « l’Afrique Aide  l’Afrique ».

A vrai dire c’est par la Guinée que je devrai commencer,  mais bon j’espère que la Guinée fera plus de cinquante milliards de chiffres pour les dons.

DSP : Monsieur Dominique A. VANGAH, nous vous remercions et vous souhaitons par la même occasion beaucoup de réussite dans vos activités en Guinée.

Interview réalisé par Lamine Touré, Directeur de Publication du site, www.dspguinee.org