LA MATRIARCHE DES CHIMPANZÉS DE BOSSOU EST DÉCÉDÉE

Les collines de Bossou  avec le Mont Nimba classé au patrimoine mondial de l’humanité et sites prioritaires pour la conservation des chimpanzés en Afrique de l’Ouest, considérés comme animaux totem par l’ethnie Manon fondatrice de Bossou. Région où perdure la forêt primaire, habitat des chimpanzés, seuls primates à fabriquer et utiliser des outils.

Cette semaine,  cette famille de chimpanzé unique dans son espèce, classée au patrimoine de l’Humanité vient d’être affectée par la disparition de la matriarche du clan. Certains citoyens s’alarment  et s’inquiètent pour ces animaux. Car pour eux aucunes politiques fortes de protection, de sauvegarde et de mise en valeur touristique ne sont dirigées envers ces animaux. Pour ceux-ci, il est important de faire connaître la spécificité de cette famille unique en son genre aux générations d’ici et d’ailleurs et au monde touristique. Ils lancent un appel pressant au département du tourisme pour entreprendre un recensement et une promotion des vestiges, sites, espèces qu’abrite la région forestière au Sud de la Guinée

A l’absence d’une politique ciblée, par le Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts, les crapauds vivipares du mont Nimba, les Chimpanzés, autres espèces seront menacées de disparition. Aussi, l’écosystème est  également en danger, car  la communauté d’êtres vivants en voie de disparition, l’environnement biologique, géologique, climatique seront menacés.