LA JEUNESSE EST – ELLE AU CENTRE DES PRÉOCCUPATIONS DE LA GOUVERNANCE DE ALPHA CONDÉ ET SON GOUVERNEMENT ?

 

Cette question est d’une grande importance à la lecture des événements sociaux, des crises sociales et des actions incohérentes mise en œuvre dans  la politique sectorielle du Département en charge de la Jeunesse, conduite par Moustapha NAITE.

La jeunesse guinéenne s’interroge de l’orientation des actions concrètes en sa faveur. La fracture entre la politique menée par le Département en charge de sa destinée et les actions  sur le terrain est assez grande et semble contradictoire. Pour la simple raison que le bénéfice des actions à promouvoir, à matérialiser sont loin des préoccupations de la jeunesse.

Le Ministère de la Jeunesse a pour mission, la conception, l’élaboration, la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de jeunesse et de promotion de l’emploi des jeunes.

Le département de la jeunesse dans son visage actuel  et sur ses actions offre un cadre politique incohérent et non opérationnel ou plutôt une superposition de structure de jeunesse qui fait naître un conflit dans les actions à conduire vers un seul bénéficiaire la jeunesse.

A l’issue de « La Consultation Nationale de la Jeunesse Guinéenne » avec pour slogan « Nos jeunes ont du talent » lancée le 25 mai 2015, 8 commissaires nationaux pour les 8 régions administratives, 38 commissaires régionaux représentant les préfectures, 304 rapporteurs à l’échelle des sous-préfectures et un commissaire pour la diaspora, ont été investi. Ainsi, un rapport a été remis le 7 août au Chef de l’Etat lequel a annoncé des mesures  en faveur des jeunes guinéens.

Ou en sommes-nous aujourd’hui, dans le suivi et le résultat des mesures annoncées par le Chef de l’Etat ?

Un autre projet dénommé ‘’U-Report Guinée’’, une  plateforme de dialogue des jeunes de Guinée est né le 30 mars 2016 à Conakry en présence du Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé, qui consistait à donner la parole aux jeunes dans leurs localités respectives à travers SMS au numéro vert 1535. Ceci pour permettre  de connaitre la préoccupation de chaque guinéen sur toute l’entendue du territoire national.

Le résultat attendu a-t-il était atteint ? Les jeunes se sont-ils vraiment exprimés ? Comment accéder au résultat ?

Le département de la jeunesse dans la conduite de sa mission, défend  des valeurs fondamentales de Solidarité,d’Equité , de Tolérance et de  Probité Morale,  il promeut des principes directeurs fondés sur : la participation, la responsabilité, le respect de la diversité, le fairplay, la transparence et la quête de l’excellence.

Parallèlement, l’on a assisté le 8 avril 2017, au lancement de la feuille de route  de l’Union Africaine 2017, placé sous le thème « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans les jeunes » par le président de la République  et également président en exercice de l’Union Africaine (UA) (lire l’article LA GUINÉE EST-ELLE PRÊTE POUR LE DIVIDENDE DÉMOGRAPHIQUE ? publié sur notre site 26 avril 2017).

Aujourd’hui, une nouvelle structure faîtière, dénommée « Conseil National de la Jeunesse » est en gestation auprès du Ministère de la Jeunesse. Sa mise en place est issue des recommandations de la dernière consultation nationale des jeunes de Guinée, qui s’est tenue en 2015. Egalement, elle constitue un point nodal de la Charte africaine de la jeunesse. Et elle suscite assez de polémique  quant au processus et la méthode qui doit pourtant faire triompher les principes directeurs incarnés par la mission assignée au Ministère de la Jeunesse.

Hier, la maison des jeunes de ratoma, a servi de cadre pour le lancement des travaux des ateliers régionaux d’explication et d’approbation des textes juridiques et du processus de mise en place du Conseil National de la Jeunesse de Guinée.

La mise en place du  Conseil Nationale de la Jeunesse va-t-elle être la solution, dans un environnement social ou la jeunesse n’a plus confiance à la politique du Chef de l’Etat, Alpha CONDE et son Gouvernement ?

Une question qui a le mérite d’être posé, car le Ministère de la Jeunesse n’offre aucune lisibilité et il ne promeut pas la culture du résultat sur le bilan des structures qui ont précédés à la mise en place de la structure faîtière.

Affaire à suivre …………..

Signé : Lamine Touré

Téléphone : +224 620 78 11 32

Email : latoure74@yahoo.com