DEMANTELEMENT DANS LE DISTRICT DE TABOUNA, D’UN PARC ZOOLOGIQUE INFORMEL

L’opération de démantèlement qui a eu lieu dans le secteur guéyafari district de Tabouna dans la Préfecture de Kindia a permis de récupérer des crocodiles, des tortues blanches, des éperviers des canards sauvages, des chimpanzés et une genette.

Dans ce parc se trouvent également d’autres espèces qui ne sont pas ciblées par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) mais qui ne sont gardées dans les conditions souhaitables.

Cette intervention de capture des espèces intégralement et partiellement protégées s’inscrit dans le cadre de l’accord international signé le 3Mars 1973 à Washington dont la Guinée est membre. Elle a été possible suite à plusieurs enquêtes de la part de l’ONG WCP et les services du Ministère de l’Environnement. Sur le terrain le gardien des lieux a été aussitôt arrêté par les agents d’Interpol pour des fins d’enquêtes.

Après cette arrestation les spécialistes du Centre de Conservation des Chimpanzés ont procédé à la récupération individuelle de tous ces animaux qui se trouvaient barricadés dans des cages. Ce processus s’est effectué par le traitement d’une équipe de vétérinaires afin de les neutraliser. Toutes choses qui pourraient faciliter leur transfèrement vers des abris provisoires pour un suivie et des observations sanitaires approfondies avant de les retourner dans leur habitat naturel.

Ainsi les crocodiles, les éperviers et la genette sont retournés dans le parc du haut Niger dans la Préfecture de Faranah. Ils sont remis dans l’écosystème d’eau douce pendant que les tortues sahéliennes ont été envoyées dans le parc de Koundara et les grues couronnées seront à Kapathez dans la Préfecture de Boké. Quant aux chimpanzés ils seront soumis à de longues observations pour préparer leur intégration au sein de leurs congénères les prochaines semaines.

Cellule de Communication: MEEF