URGENT!Des guinéens vivant en Angola sollicitent la facilitation de leur retour au pays

Si auparavant, le pays de José Eduardo Dos Santos représentait un eldorado pour nombreux jeunes du continent, de nos jours, la réalité est toute autre. La cherté de la vie, la barbarie, la prison, la peur, les sévices font aujourd’hui, que ces nombreux migrants préfèrent renoncer à cette aventure périlleuse.

Spécifiquement, le cas guinéen devient plus inquiétant, connaissant le nombre d’assassinats des populations d’Alpha Condé dans la ville de Luanda et ses périphéries. Notre Rédaction a été donc alertée récemment par cette diaspora guinéenne vivant en terre angolaise.

« Si l’Etat guinéen pouvait vraiment faciliter notre retour au pays, il aurait réalisé le plus grand souhait de notre vie. Rien ne marche ici maintenant, sinon que la cherté. Beaucoup parmi nous, n’ont même plus de quoi manger à plus forte raison se couper un biais pour le retour au pays »,nous ont confié, des ressortissants guinéens en Angola.

Autre réalité, ces étrangers guinéens ont également estimé que ça ne sert à rien de rester actuellement en Angola vu la chute de leur monnaie appelée : Kwanzas (Kz).

Selon nos informations, la valeur ancienne de cette monnaie avait rendu l’Angola, un pays très fréquenté par de nombreux nécessiteux venus des quatre coins du monde. Car, 100Kz égale à 1Dollar ; 1000Kz égale à 10 Dollars et 10.000 Kz égale à 100 Dollars.

Contrairement à la réalité actuelle, la valeur de cette monnaie a dégringolé. Officiellement à la banque centrale angolaise, 15.500 Kz équivalent à 100 Dollars. Alors que sur le marché noir, pour avoir aujourd’hui, 100 Dollars, il faut obligatoirement 34.000 Kwanzas. Ce qui explique qu’au lieu que l’Angola attire comme d’habitude, le monde vers lui, le fait fuir.

Rappelons que c’est au risque et péril de leur vie, que ces milliers d’étrangers ont réussi à fouler le sol angolais. Ceux qui se faisaient épingler par la police, étaient mis au ‘’gnouf’’ et voir même torturés et éliminés sur le champ.

Il est donc urgent que le Président Alpha Condé engage une diplomatie rapide avec son homologue  José Eduardo Dos Santos, afin de faciliter dignement le retour de ces milliers de guinéens dans leur pays.

CAMARA Fodé Sita

Source: http://regionalinfoguinee.com/