UNE COMMUNAUTARISATION À OUTRANCE EST NUISIBLE À L’IDÉAL NATIONAL.

Prenons garde de la sectorisation institutionnelle de la communauté dans nos actions socioprofessionnelles.

Au sein de nos communautés les limites ont été repoussées par les liens sacrés des alliances (mariages, amitiés et du vivre ensemble)  qui sont séculaires.

Les frontières  (associations, regroupements et collectifs communautaires) voulues, initiées et promues par certains citoyens vont à l’encontre de l’idéal national consacré par la République.

La famille, l’ethnie et le clan sont des atouts pour la COMMUNAUTÉ NATIONALE que nous ambitionnons.

La seule Identité qui importe au sein de la République et L’IDENTITÉ  NATIONALE.

Aucun acte civil (Extrait de Naissance, Carte d’identité Nationale et Passeport National) admis,  n’indique ou ne mentionne la COMMUNAUTÉ IDENTITAIRE  comme une rubrique à remplir. Cela nous rappelle à certains égards que les agissements de certains CITOYENS sont nuisibles à la volonté d’édifier une véritable NATION.

Cependant, force est de noter que le débat peut être posé sur l’option choisie par certains citoyens, qui croient fermement en  cette voie et sont les véritables prometteurs au sein de nos communautés.

Mais je suis convaincu que peu d’entre-eux, accepterons de s’affirmer dans la défense de cette idéologie qui pourtant est exploitée à fond par des groupuscules pour s’épanouir dans la vie sociale, professionnelle et politique.

OSONS DÉNONCER QUAND IL EST TEMPS !

Par: Souleymane Touré