TRANSITION/ les Guinéens de l’Etranger se remobilisent pour une représentativité au CNT

Conakry le 21/10/2021 : le processus de mise en place de l’organe consultatif qu’est le Haut Conseil des Guinéens de l’Etranger est depuis plusieurs années confronté à sa matérialisation.

Il vous souviendra dans un passé récent en janvier 2018 dans une place hôtelière de kaloum, s’est tenu un forum regroupant plusieurs organisations et associations à travers le monde ou la république de Guinée à des représentations diplomatiques ; après plus de soixante douze heures de travaux intenses à travers des panels de discussion, ce forum devrait aboutir à la mise en place du Haut Conseil des Guinéens de l’Etranger en abrégé HCGE des. Cet organe consultatif serait la structure faitière des Guinéens de l’Etranger qui parlera à leur nom dans toutes les instances de prises de décisions au niveau national et international.

A l’époque l’ordre du jour était : la prise de contact avec les différentes associations de la diaspora et les difficultés auxquelles elle est confrontée ; la mise en place du Haut Conseil des Guinéens de l’Etranger.

A la question de savoir qu’est ce qui n’a pas marché pour la mise en place de cet organe il y a trois ans de cela pour avoir couvert et participé ce forum ?

En réponse monsieur Djemory Kouyaté président du conseil des guinéens résident en Allemagne dira en ces termes : « effectivement ce forum de 2018 a été un raté dû à une interférence ou blocus d’humeurs politiques, lui-plus tard de mettre en place même ayant été injustement exclu ». Mais par contre le processus continuait ce qui d’ailleurs a permis de mettre en place les Conseils Pays des Guinéens de l’Etranger et d’organiser et d’effectuer des travaux avec la direction des guinéens de l’Etranger du ministère des Affaires Etrangères et les partenaires techniques tels l’OIM ».

A la question de savoir la représentation des guinéens de l’étranger au futur CNT monsieur Djemory Kouyaté renchérit « A la prise effective du pouvoir par le CNRD et suite à l’appel lancé à toutes les forces vives de la nation pour une transition inclusive le 05 septembre 2021 ; les Conseils Pays des Guinéens de l’Etranger, le Collectif et les Coordinations des guinéens de l’Etranger travaillent depuis le 08 septembre en étroite collaboration avec le département de tutelle et les nouvelles autorités . A ce jour un mémorandum est déposé au niveau des instances du CNRD où se décline la vision, et les recommandations des guinéens de l’étranger pendant et après cette transition.

Pour être précis Djemory martèle que les cinq places qui leurs sont dévolues doivent revenir uniquement à la diaspora selon les critères de compétences et de probité morale ».

A suivre…

Lamine Toure directeur de publication www.dspguinée.org

Tel : 620 78 11 32/ 666 28 65 42

Laisser un commentaire