SOCIETE/ Récupération des domaines bâtis et non bâtis de l’Etat ; des chiffres qui donnent le tournis (affaire kaporo-rail et kipé 2)

Conakry le 28/03/2019 : Dans un point de presse de la coalition guinéenne pour la cour pénale internationale CGCPI ; l’affaire de déguerpissement de kaporo-rail, de kipé 2 et de koloma pour les conférenciers «  présente une dimension sociale qui est celle des droits de l’homme. La CGCPI rappelle qu’il y a de cela 21 ans l’Etat guinéen procédait à une opération de déguerpissement des populations habitants le plateau de koloma, ce, a des fins de récupération d’un domaine de 267,5 hectares qu’il a déclaré réserve foncière de l’Etat suivant décret N° 182/PRG/SGG/89 du 16 octobre 1989, décret modifié et complété par le décret N° 211/PRG/SGG/89 du 23 novembre 1989 portant création de réserve foncière au profit de l’Etat et autorisant l’ouverture de routes à Conakry ».Résultat de recherche d'images pour "photos de déguerpissement à kaporo"rail"

Pourtant si l’Etat doit récupérer des domaines occupés par ses citoyens, il est de son devoir d’utiliser des procédures légales et humaines, tout en intégrant la dimension des droits humains dans la manière d’opérer.

En marge des plaidoyers  de la CGCPI, les représentants des victimes des déguerpis et de kaporo-rail et de kipé 2 ont saisi l’occasion pour peindre la situation par des chiffres qui il faut le dire s’apparentent à une catastrophe humanitaire. Ainsi la situation provisoire se présente comme suit :

  • Concessions démolis 1077
  • Familles sans abris 83
  • Besoins alimentaires 98
  • Élèves impactés 1410
  • BAC 73
  • BEPC 63
  • CEP 71
  • Lieux de culte (12 mosquées et 2 Eglise)
  • Nbre
  • d’écoles 13
  • Arrestation 02
  • Problème de santé 57 dont deux blessés par balle

Il faut retenir qu’au total près de 12324 personnes sont concernées.

Il est du devoir de l’Etat dans son rôle régalien de récupérer ses domaines tout en mettant en place des mesures d’accompagnement pour ces personnes déplacées qui dorment pour la plus part aujourd’hui à la belle étoile ; et prendre le devant puisque bientôt la période hivernale réputée être une période où notre capitale Conakry renaît de ses ordures et ne pas être confronté à un problème de santé publique.

A suivre……..

Lamine Touré directeur de Publication www.dspguinée.org

 

Laisser un commentaire