SOCIÉTÉ/ NÉCESSITÉ DE PAIX ET DE NON-VIOLENCE

Conakry le 25 février 2021: La coalition des Femmes de Guinée pour la Paix a  animé  un point de presse dans les locaux de la maison de la presse sis au quartier Kipé suivi d’une déclaration.

D’entrée la coordinatrice de la coalition  des femmes de Guinée pour la Paix et Présidente Nationale du Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l’Espace CEDEAO  en  la personne de Madame Koivogui a planté le décor par un bref survol de l’historique de leur coalition qui a vu le jour depuis  le mois de février 2020 et regroupe à son sein plus d’une trentaine d’organisations et d’associations qui interviennent dans la résolution des conflits, dans la promotion et la protection des droits humains notamment les droits des femmes et des filles. C’est suite aux multiples manifestations , menaces et d’opposition par rapport aux dernières  élections législatives couplées qui entraînèrent des escalades de violences dans presque tout le pays, les amenant à se constituer spontanément en coalition en tant que femmes, mères et fille de cette nation,  pour pouvoir aider à la reprise du dialogue dont la rupture s’est installée depuis fin 2019 lié au non respect des accords selon l’opposition et le FNDC le front national pour la défense de la constitution; c’est ainsi que des actions de plaidoyers furent entreprises auprès des leaders politiques,  des autorités,  du FNDC afin que le débat puisse se déporter de la rue pour une table ronde en favorisant le dialogue qui est le meilleur instrument de gestion des conflit.

Pour vous la déclaration:

Notre pays la Guinée est actuellement marqué par des séries de crises socio économiques .Notamment la crise sanitaire du COVID-19 à laquelle vient de s’ajouter EBOLA; la crise politique qui perdure depuis fin 2019 par manque de dialogue.

Par ailleurs on assiste depuis plusieurs jours à des déguerpissements spontanés et violents par endroit sur les biens des populations sans mesures d’accompagnement.

Ces différents problèmes ont des conséquences profondes sur la quiétude sociale et handicapent notre évolution économique; le panier de la ménagère devient de plus en plus cher, malgré les multiples ressources du pays.

Cette situation nous interpelle en tant que coalition des femmes de Guinée pour la paix regroupant plusieurs organisations féminines qui œuvrent pour le maintien de la paix. c’est ce qui nous incite à inviter les autorités guinéenne à tout mettre en oeuvre pour résoudre ces crises afin de restaurer la confiance mutuelle et de consolider le vivre en ensemble.

A cet effet, nous recommandons:

  • le respect des droits humains en toutes circonstances;
  • la restauration de la confiance entre les différentes institutions, les acteurs politiques, la société civile, le gouvernement et la population;
  • la création des mesures d’accompagnement pour les victimes de déguerpissement, leur permettant de consolider leurs activités économiques;
  • la poursuite des politiques de résilience et la sensibilisation de la population sur les mesures barrières relatives à la protection contre le virus à COVID-19 et EBOLA; en impliquant les organisations de la société particulièrement celles des femmes.
  • l’instauration d’un dialogue franc et sincère entre les acteurs politiques;

enfin , la Guinée à besoin d’une véritable plateforme de concertation entre ses filles et fils qui ne sera pas assimilée à des positionnements politiciens sans aucun avenirs. la paix et le développement harmonieux de notre pays ne sauraient être effectif sans la participation de toutes et tous.

– Vive l’unité nationale

-Vive la paix

-Vive la Guinée

 

lamine  Touré Directeur de Publication www.dspguinée.org

Tel: 620 78 11 32

 

 

 

Laisser un commentaire