SOCIETE/ Lancement du réseau des points services relais de startup-guinée

Conakry le 03/10/2018 : C’est sous le haut patronage du ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune Mr Mouctar Diallo, de Madame Fatou N’Diaye cheffe de mission de l’organisation des migrations internationales en Guinée ; Startup-guinée a procédé au lancement de son réseau de points de services relais.

Ce réseau mis en place avec d’autres partenaires non des moindre et qui économiquement pèsent sur l’ensemble du paysage guinée (NSIA ASSURANCE, LANALA ASSURANCE, CELCOM, BIG GUINEE, MOBILE FINANCES,INTERCEL, UE etc.). Startup-guinée est un projet qui est en cours depuis plus de six mois et en phase de concrétisation et d’élargissement de sa plateforme.

Avec une vocation essentiellement économique à ses débuts, ce projet présente  se veut un levier d’insertion socioprofessionnelle avec son rapprochement avec l’Organisation Internationale des Migrations (OIM) pour essayer d’intégrer certains migrants de retour au pays pour une opportunité d’insertion socioprofessionnelle durable, évolutive et assez concret.

Le projet de Startup-Guinée avec ses points de service relais, c’est l’ambition de mettre en place des services embarqués comme dans d’autres pays ou les banques sont embarquées, les micro finances deviennent numériques, les assurances sont digitalisées etc… Startup-guinée vise à améliorer les services des citoyens ou qu’ils soient en matière de transaction bancaire, d’assurance, de micro finance et même d’ordre logistique  à partir d’un smartphone.

Le projet démarre avec le recrutement effectif de cent jeunes migrants sur des critères tels : le niveau académique, la connaissance des NTIC et surtout l’assistance tant nécessaire à leur insertion. L’objectif selon Mr Aioune Kandji directeur général de Startup-guinée, est d’atteindre quatre cent jeunes à la date du 31 décembre 2018. A l’issue de cette phase pilote Startup-guinée s’élargira à l’intérieur du pays pour atteindre progressivement 2000 point services relais qui contiendront par point de service relais quatre salariés pour atteindre finalement 8000 jeunes au bout d’un an.

  • Le service de la micro-assurance santé permet de faire souscrire un guinéen à cet type de service de santé à partir de son smartphone avec une prise en charge à hauteur de 80% qui sera une première en Afrique.
  • La mise en place d’un portail numérique Celcom par exemple qui va être une plateforme ou toutes les structures financières en seront outillées afin de faciliter les dépôts et versements, carrément tout ce qui est service de proximité financière pouvant aider le guinéen à épargner, à avoir des micro-crédits.
  • Il y a d’autres services qui sont prévus avec l’organisation internationale des migrations dans les domaines de l’Agro dans la deuxième phase du projet.
  • Pour les services administratifs de l’Etat il sera inclus dans les points services relais le paiement des impôts et le paiement de vignettes.

Pour le Directeur général « les systèmes numérisés mis à la disposition de la population sont pensés et développés par des ingénieurs guinéens et que toute la plateforme est disponible pour que startup-guinée avec ses partenaires puissent dans les points de service relais lancer ces types de procédures et l’ambition ultime est celui de livrer au guinéen un service complètement embarqué et mobile chez lui ».

 

Lamine Touré Directeur Publication www.dspguinée.org

Tel : 620 78 11 32

Laisser un commentaire