SOCIÉTÉ/ Alerte d’une ONG de la place sur les dégâts des moto-taxis à Conakry

Conakry le 27/08/2018 : Avec pour objectif la défense des droits et des devoirs des citoyens avec des objectifs spécifiques qui sont : la promotion de la culture citoyenne, la contribution à l’éducation citoyenne des populations, la défense des droits humains et la promotion de la bonne gouvernance ; l’OGC l’Organisation Guinéenne de la Citoyenneté a tenu un point de presse suite à une enquête sur la problématique liée aux accidents de la circulation en général et plus particulièrement les taxi-motos dans la région de Conakry.

Le constat est effectivement alarmant en tenant compte des statistiques suivantes :

  • Rien que pour l’année 2017 le CHU de IGNACE DEEN a enregistré un total de 185 décès sur 990 cas d’accidents dont 115 hommes et 80 femmes
  • Le centre de santé de Ratoma a enregistré 1702 cas d’accidents en 2017 sans aucun décès
  • Le CHU de Donka a enregistré du 01 janvier au 30 juin 2018, 707 cas d’accidents de motos avec dépôt de 25 corps
  • Du 01 février au 30 juin 2018 le centre de santé de Ratoma a enregistré 1021 cas d’accidents Auto-moto
  • Pour le centre communal de santé de Matam 70 cas d’accidents entre juillet et novembre en 2017 et 58 cas entre mai et juillet 2018 (auto-motos)
  • Le commissariat central de Bonfi Routière a enregistré de 2012 à 2018 un total de 228 cas d’accidents pour total de 81 décès
  • La sécurité routière de Matoto de janvier 2016 à décembre 2017 un total de 80 accidents
  • Le commissariat central de Ratoma (routière) a enregistré 12 cas d’accidents avec 01 décès au mois de juillet 2018

Ces chiffres disent-ils restent exhaustifs du moment où l’accès à la collecte des données étaient par endroit très difficile par le manque d’organisation dans l’enregistrement et l’archivage des donnée.

Au regard de telles statistiques rien que pour la seule région de Conakry, des mesures correctives et réglementaires doivent être prises et appliquées par le gouvernement et les acteurs du secteur afin de minimiser le taux d’accident de ce nouveau débouché de travail d’une jeunesse fatiguée et en quête d’un lendemain meilleur.

 

Lamine Touré Directeur de Publication www.dspguinée.org

Tel : 620 78 11 32