SANTE/ LANCEMENT DE L’ATELIER DE VALIDATION TECHNIQUE DU CODE DE SANTE PUBLIQUE

Conakry le 26/10/2021 : A l’hôtel Noom se déroule présentement le lancement des travaux des termes de références de « l’Atelier de validation technique du code de santé publique » pré-validé il y a quelques semaines.

Pour garantir ce droit des traités internationaux sur les droits humains reconnaissant le droit à la santé pour tout individu, sans discrimination de race, de religions, de classes sociales ; l’Etat guinéen à travers le ministère de la santé fournit des efforts pour un meilleur accès des populations aux services de santé de qualité par l’élaboration et la mise en œuvre des politiques qui visent l’équité, la justice sociale et la non-discrimination à l’accès aux services de santé.

C’est dans le souci de recadrer le dernier code de santé publique datant de 1997 qui ne répondait plus aux exigences sanitaires du moment et n’intégrait pas non plus tous les programmes spécifiques du ministère de la santé en termes des droits et obligations que le besoin d’une révision s’est avérée nécessaire avec tous les professionnels de santé notamment les chefs services régionaux du ministère et autres cadres des ministères de : justice, finances, sécurité et protection civile, Action sociale et des personnes vulnérables, Environnement et Eaux et Forêts.

L’objectif général de cet atelier est la validation technique du draft du nouveau code de santé publique par des travaux de groupe suivis de présentations, discussions, validation en plénière ; et enfin définir les orientations pour les prochaines étapes qui sont :

  • Un document validé techniquement du nouveau code
  • Un rapport de validation de ce document
  • Sa soumission à l’Assemblée Nationale pour adoption

Aucune description disponible.

Le conseiller juridique monsieur Souleymane touré rappellera le contexte de cet atelier en ces termes : « vu l’importance du document, nous savons pertinemment quelle est la place d’une législation, d’une réglementation dans le renforcement des capacités de notre système de santé », avant de souhaiter la bienvenue à tous les participants.

Au nom du représentant intérimaire de l’OMS qui vient d’arriver en la personne du docteur Casimir Mananga empêché pour l’occasion Docteur Kouamé Jean Konan dira : « Vous conviendrez avec moi que la pratique des soins change chaque année ; et on l’a vu avec l’épidémie d’Ebola et aujourd’hui avec la pandémie du COVID alors que le code santé publique en vigueur en République de Guinée datait de 1997. Il était alors important pour le ministère de pouvoir actualiser ce code et l’OMS a été heureux d’être à ses côtés pour l’accompagner au nom de tous les partenaires. La santé a été inscrite comme un droit inaliénable de tous les guinéens pour tous les guinéens ; pour ce faire, encadrer la pratique de la santé était vraiment important à travers ce code réactualiser. Il n’y pas longtemps le 17 septembre on fêtait la journée mondiale de la sécurité des patients, cette journée visait essentiellement de faire en sorte que ; et la pratique médicale, et les infrastructures, les ressources humaines et la culture des soins soient mieux encadrer et protègent les populations et les communautés.la validation de ce code de santé vient apporter un ouf de soulagement au renforcement de capacité du système de santé en république de Guinée… »

Cet atelier qui va durer quatre jours du 26 au 29 octobre 2021 est organisé par le ministère de la santé avec un appui de ses partenaires techniques et financiers que sont l’OMS et l’UNICEF.

Toute la coordination technique est conduite par monsieur le secrétaire général du ministère de la santé avec l’appui du conseiller juridique et le directeur du bureau de stratégie et de développement dudit ministère.

Lamine Touré directeur de publication www.dspguinée.org

Tel : 620 78 11 32/ 666 28 65 42

 

Laisser un commentaire