MINISTERE DE LA SANTE : AUDIT INSTITUTIONNEL, ORGANISATIONNEL ET FONCTIONNEL

En 2016, Le Ministre de la santé, Abdourahamane Diallo,  a fait le choix d’organiser l’audit institutionnel, organisationnel et fonctionnel du Ministère de la Santé,  afin d’adapter ses fonctions au contexte changeant (offre, demande, besoin).

Cet Audit Institutionnel, Organisationnel et Fonctionnel du Ministère de la Santé, fait suite à l’épidémie de la maladie à virus Ebola qui a durement affecté la Guinée entre 2014 à 2016 et qui a dévoilé les faiblesses de son système de santé.

 

Financé par l’Union-Européenne et l’USAID, une équipe d’Auditeurs composée de sept (7) experts nationaux, cinq (5) experts internationaux et spécialistes en développement organisationnel, finance, ressources humaines, juristes, santé publique et administration, a conduit cet audit.

 Dans le compte rendu du Conseil des Ministres du 28 décembre 2017 :

« Le Ministre a annoncé que la méthodologie adoptée consiste à la mise en place d’un comité de pilotage pour l’orientation de la mission,  l’élaboration la validation des TDR et outils de collecte de données et la phase d’investigation. »

Ainsi dans son compte rendu, le Ministre de la Santé, souligne, que ; «  Les ateliers régionaux de restitution et de partage ont été organisés avec les responsables régionaux, préfectoraux et communaux. Une feuille de route pour la mise en œuvre des recommandations a également été élaborée. »

Il a également «  indiqué que les constats suivants ont été enregistrés lors de l’audit, à savoir :

  • Faible performance globale du système de santé ;
  • Gouvernance inappropriée ;
  • Gestion des ressources humaines inefficace ;
  • Financement de la santé inadéquat ;
  • Secteur pharmaceutique peu performant ;
  • Infrastructures et équipements vétustes ;
  • Système d’information sanitaire déficient

Poursuivant : « Le Ministre a indiqué que la, mise en œuvre de certaines recommandations de l’Audit sont est en cours, conformément à la feuille de route. »

A l’issue de la présentation du Ministre de la Santé, des débats et des observations ont portés sur :

  • La nécessité de réguler le secteur de la pharmacie ;
  • La nécessité de la prise en charge des résultats de cet audit pour la réforme de l’Administration de la Santé.

Signé : Lamine TOURE, Directeur de Publication, www.dspguinee.org

Téléphone : 620 78 11 32