GUINEE/ FORUM DE LA DIASPORA : AUTOUR DU THEME « ROLE ET PLACE DE LA DIASPORA GUINÉENNE DANS LE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE DE LA GUINÉE. »

CONAKRY LE 24 JANVIER 2018, La salle de conférence de l’hôtel Noom, sert de cadre d’un forum sur la diaspora guinéenne autour d’une problématique centrale,  attrait au rôle et à la place de cette diaspora  dans le développement socio-économique de la Guinée.

L’ouverture des travaux de ce Forum s’est effectuée sous le présidium du Premier Ministre,  Mamady Youla,  Chef du Gouvernement, du Ministre de la Justice Garde des Sceaux,  Me Cheick Sacko,  représentant le Ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger, de certaines représentations diplomatiques, de la Cheffe de Mission de l’OIM-Guinée, Dame Fatou Diallo N’Ndiaye, des hauts cadres du ministère des affaires étrangères et des guinéens de l’étranger, de certains hauts cadres des ministères sectoriels ainsi que plusieurs participants, des guinéens en provenance de  l’étranger,  venus pour l’occasion assister à ce forum.

 

Au-delà du thème central qui est celui du rôle et de la place de la diaspora guinéenne, ce forum s’articule autour de préoccupations aussi multiples que diverses qui vont tous dans le sens du développement social et économique du pays à savoir :

  • Opportunités d’investissement dans les secteurs prioritaires
  • Migration et développement : projets de mobilisation de la diaspora guinéenne pour le développement socio-économique.
  • Intégration des guinéens dans leur pays d’accueil : défis et opportunités
  • Rôle de la diaspora dans la consolidation de l’unité nationale

 

Ce forum qui s’étend sur deux jours (24 et 25 janvier 2018),  est organisé par le ministère des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger (M.A.E.G.E) en partenariat avec l’Agence de Promotion des Investissements Privés  (A.P.I.P) et avec le soutien technique et financier de l’Organisation Internationale pour les Migrations (O.I.M).

Le but recherché par ces journées de consultations est la promotion de l’investissement, des fils et filles du pays résidents à l’extérieur,  afin de contribuer à l’édification de leur nation.

De façon spécifique, le forum vise à :

  • Mettre en place le Haut Conseil des Guinéens de l’Étranger qui sera un organe consultatif de développement afin d’établir une relation de confiance entre guinéens de l’étranger d’une part et l’État d’autre part pour une meilleure gestion de la diaspora ;
  • Promouvoir et diffuser un environnement juridique favorable aux investissements des guinéens de l’étranger ;
  • Identifier les difficultés rencontrées par les guinéens à l’étranger et proposer des solutions pour une meilleure insertion dans leurs pays d’accueil ;
  • Promouvoir la coopération non gouvernementale (Co-développement, coopération décentralisée, mouvements associatifs, migration et développement, etc.) ;
  • Encourager l’investissement productif de la diaspora via les transferts de fonds ;
  • Contribuer à la prise en compte des apports positifs de la migration dans les politiques nationales.

La Directrice générale adjointe de l’APIP,  Madame HANN,  dans son intervention  a présenté sur fond de vidéo projection,  les potentialités que regorge la Guinée en termes de destination pour tous les opérateurs en général et des ressortissants guinéens vivants à l’étranger qui par leurs  ambitions décident de mettre leur expertise au service du développement de la Guinée.

De passage votre rédaction,  a tendu son micro, à l’une des chevilles ouvrières de l’organisation de ce forum, en la personne de la Directrice Générale des Guinéens de l’Etranger.

DSP : Bonjour Madame, pouvez-vous vous présentez à nos lecteurs ?

DG : Je me nomme Madame Camara Aminata Directrice des Guinéens de l’Etranger.

DSP : Quelles sont les attentes concrètes qu’on peut espérer de ce forum des guinéens de l’étranger ?

DG : je vous remercie beaucoup et vous dire très sincèrement que l’aboutissement de  l’organisation de ce forum est le travail de plusieurs efforts conjugués de personnes ressources et de tous les guinéens de l’étranger. Les diasporas guinéennes  pensent qu’elles ne sont pas prises en compte ; alors ce forum vient à point nommé pour mettre fin à cette équivoque et  leur permettre de venir sur cette plateforme afin de formaliser leur démarche pour participer au développement socioéconomique du pays.

Leur signifiant également,  qu’ils seront désormais notre interlocuteur au niveau de la diaspora.

DSP : Qu’en sera-t-il de l’applicabilité des recommandations qui vont être issues de ce forum ?

Il faut comprendre qu’actuellement nous n’avons pas d’interlocuteur au niveau de la diaspora ; c’est pour cela que nous essayons de les organiser en mettant en place des Conseils dans les pays de résidence. Ces conseils sont là aujourd’hui,  pour nous parler de leurs préoccupations mais aussi pour élire le Haut Conseil des Guinéens de l’Etranger,  qui va être un organe consultatif pour le Gouvernement en matière de gestion de la diaspora.

Succinctement, Dame Aminata Camara, Directrice des Guinéens de l’Etranger, en se prêtant à l’interview, annonce les couleurs de la deuxième journée qui va  voir l’élection du Haut Conseil des Guinéens de l’Etranger.

 

Il faut noter que la première journée a vu  la modération assurée par le  Directeur Général de l’ONFPP,  Lucien Guilao, qui il faut le rappeler est ancien Ministre des Guinéens de l’Etranger, donc maitrise bien le sujet et le défi qui se présente derrière la mise en place du Haut Conseil des Guinéens de l’Etranger.

Rendez-vous est pris pour le 25 janvier 2018, deuxième journée du Forum de la Diaspora.

Votre rédaction reviendra sur la suite.

 

Signé : Lamine Touré, Directeur de Publication de www.dspguinee.org

Contact : 620 78 11 32